– Masculinité toxique : de la pornographie des poupées sexuelles.

puppet

Le silence des poupées sexuelles est considéré comme l’un de leurs principaux avantages par les propriétaires masculins. Les poupées sexuelles, contrairement aux partenaires humaines, ne peuvent pas répondre, critiquer ou mépriser.

Par exemple, l’auteur Anthony Ferguson écrit qu’une poupée sexuelle « ne vous dira jamais de sortir les poubelles ni ne critiquera votre performance sexuelle […], elle ne répond ni ne gronde. Cette absence de dialogue est importante pour un homme qui veut un contrôle total ». La poupée sexuelle, ajoute-t-il, « signifie la femme dans sa forme la plus muette, la plus impuissante, la plus banalisée ».

Malgré tous les « arguments » de l’industrie du sexe en faveur de la « liberté d’expression », ce qui est vraiment protégé ici est le langage toxique des hommes et leurs actes de violence sexuelle. Ce discours des hommes toxiques sur et autour des femmes, et le contrôle total qu’ils ont sur les poupées d’apparence femmes. Dans l’esprit de la masculinité toxique, la pornographie et les poupées sexuelles se reflètent parfaitement.

READ MORE at Ressources Prostitution – a sister organisation in France.